Interview d’Aurélien, un élève parti réaliser son rêve aux USA

Cette semaine, on vous propose une interview d’Aurélien, un élève de Markadas qui est parti vivre son rêve aux Etats-Unis.

A quel âge as-tu commencé la danse ?

J’ai commencé la danse quand j’avais 2/3 ans par les cours de Bébé danseur.

Peux-tu nous parler de ton parcours après tes débuts ?

Après cette grosse période de bébé danseur, je me suis mis au rock piétiné pendant de nombreuses années pour ensuite continuer avec le rock sauté et le boogie-woogie. Je ne pratiquais que des danses de couple. J’ai ensuite commencé le LA Style quand j’avais 14 ans. Et c’est un an plus tard que j’ai commencé à vraiment m’ouvrir aux danses solos. J’ai commencé par le hip-hop et le jazz funk (girly) tout en continuant avec du LA Style et tout ça pendant environ 4 ans. J’ai complètement laissé tomber les danses de couples. Aujourd’hui, j’essaie de découvrir un maximum de styles. J’ai commencé le ballet, le contemporain et même le Bollywood !

Aujourd’hui, tu as décidé de partir aux USA. Pourquoi ce choix ?

Parce que dans la danse commerciale, à l’heure d’aujourd’hui, absolument tout se passe là-bas. La France est vraiment en retard. Pouvoir vivre mon rêve est uniquement possible en Amérique et notamment à Los Angeles. C’est là-bas que se trouvent toutes les opportunités. C’est aussi là-bas qu’il y a les meilleurs chorégraphes et professeurs de danse. Ils peuvent nous faire progresser “de fou”. J’ai passé ma vie à regarder des vidéos de danseurs Américains et c’est juste un rêve de malade de pouvoir en être !

Comment se déroule un cours de danse en Amérique ? Et plus particulièrement au Millénium ?

Chaque professeur a sa propre manière de “teacher” (certains font un échauffement, d’autres non, certains veulent une caméra, d’autres non, teacher une chorée en un cours ou la faire en plusieurs cours, etc.). Ce que j’en retiens surtout c’est qu’il faut généralement être autonome en classe. Le prof’ va ensuite “teacher” sa chorée en plusieurs parties plus ou moins vite (mais plus souvent vite). Il va ensuite généralement diviser la salle en groupe pour qu’on ait plus de place pour performer sur la chorée. À la fin du cours, la plupart des profs choisissent les élèves qui ont, pour lui, compris et bien représenté sa chorée. Certains profs vont filmer, d’autres non. Un cours de danse, qu’il soit au millenium, à ML, Debbie, Playground ou autre est généralement toujours le même. La seule chose qui change c’est le prof et sa manière à lui d’enseigner.

On t’a vu sur les vidéos du Millenium. Quel effet ca te fait d’être à la place de ceux que tu regardais depuis ton ordi ?

Fouh je ne m’en rends absolument pas compte ! J’ai tellement regardé de vidéos quand j’étais en France que de me dire que je suis à leur place, où que je danse à côté de personnes que j’idolâtre, c’est vraiment bizarre.

Que peux-tu te souhaiter pour l’avenir ?

Je ne suis qu’au début de tout ce que je souhaite. J’ai tellement de rêves en tête, tellement d’objectifs… Je n’ai fait qu’un dixième de ce que je veux et de ce que je peux, alors je vais continuer à me surpasser, à travailler, et essayer de devenir toujours plus grand. On peut quand même me souhaiter un visa américain, c’est pas de refus 😀

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

créé par développeur fullstack lyon

2018 © MARKADAS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Aller à la barre d’outils