Interview de Yoan, professeur chez Markadas

Cette semaine,  on vous propose une interview de Yoan. Professeur de rock, de boogie et de hip-hop chez Markadas, il pratique aussi la compétition de boogie et de rock accro à haut niveau. Découvrez son parcours pour en apprendre un peu plus sur lui 😉

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

J’ai commencé la danse à 3 ans chez Markadas en BB danseurs. J’ai commencé la compétition à l’âge de 7 ans. J’ai ensuite été champion de France en 2010. J’ai pratiqué divers styles de danse : Hip/Hop, Rock accro, Boogie, Ragga, Girly, New-Style… Il y a 2 ans, je suis devenu professeur de danse. J’enseigne le rock, le boogie et le hip-hop.

Tes élèves ont obtenu une première place en compétition de boogie dernièrement. Peux-tu nous en dire plus sur ce championnat ?

Je m’occupe essentiellement de l’équipe compétition de boogie. Effectivement, nous avons réussi à décrocher une première place au Sélectif d’Avignon qualificatif pour le championnat de France.

Qu’est-ce que ça fait, quand on est coach, de voir ses élèves réussir ?

C’est comme une sorte de victoire personnelle. En tant que coach, les voir réussir tout en s’éclatant nous rend forcément fier et heureux. De voir des étoiles dans leurs yeux et ce sentiment de fierté, c’est juste magique ! Par contre, comme je leur dis : il faut rester humble et garder les pieds sur terre car rien n’est acquis.

Qu’est-ce qui te plaît dans le fait d’être coach et de préparer tes élèves à la compétition ?

Être coach est vraiment l’aboutissement auquel je rêvais. C’est juste extraordinaire de pouvoir transmettre cette passion de la compétition et de la danse à des enfants motivés ! C’est déjà formidable de les voir s’amuser, danser et surtout performer mais de les voir réussir, c’est l’accomplissement que l’on attend.

Fais-tu encore des compétitions en tant que danseur ?

Oui, les compétitions prennent encore une très grande place dans ma vie. Dernièrement, nous avons participé à la Coupe du monde de rock accro à Bourg-en-Bresse où nous avons terminé à la 6ème place (avec Samantha) et à la Coupe du monde de boogie à Valbonne Sophia Antipolis où nous avons fini 18ème (avec Loan). Les compétitions sont indispensables à ma vie, je ne pourrais pas m’en passer ! Cette volonté de vouloir se surpasser et cet esprit de compétition font incontestablement partie de moi. Mon prochain objectif est le CHAMPIONNAT DE FRANCE (St-Etienne) et la COUPE DU MONDE (à Ljubljana).

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui veulent se lancer dans la compétition ?

La compétition permet à un danseur d’évoluer plus vite et mieux que dans des cours « normaux ». Grâce à elle, il peut réellement s’exprimer et montrer sa volonté. Pour moi, tout élève qui a envie de faire de la compétition doit se lancer. Mon conseil est donc : foncez !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

créé par développeur fullstack lyon

2018 © MARKADAS

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Aller à la barre d’outils