Interview d’Océane, prof de danse chez Markadas

Peux-tu nous expliquer ton parcours ?

J’ai commencé la danse à l’âge de 2 ans et demi puis le Hip Hop à 7 ans . J’ai eu mon vrai coup de coeur à l’âge de 14 ans pour le Ragga. En parallèle, j’ai fait 10 ans de gymnastique qui m’ont aidé à gagner en souplesse. Entre 16 et 19 ans, j’ai donné des cours de danse et monté des spectacles dans des lycées. À l’âge de 17 ans, je me suis formée au métier de professeur de danse grâce à Elodie qui a été mon mentor.

En 2015, mon aventure en tant que danseuse prend tout son sens lorsque que j’intègre la Free Team puis le MRG. Avec eux, j’ai pu faire des démonstrations de danse en région lyonnaise. Avec le MRG, nous sommes aussi devenus les danseurs officiels des matchs de l’ASVEL pour Tony Parker. En 2015, nous avons aussi participé à plusieurs compétitions où nous avons terminé 1er au Hip Hop Kontest et 3ème aux championnats d’Europe à UDO en Allemagne. Nous avons aussi été invités au Hip Hop International pour présenter la nouvelle catégorie Méga Crew. En 2016, nous avons été vice champion de France au HHI et 4ème champion d’Europe à UDO en catégorie intermédiaire.
Enfin en 2017, nous avons occupé la 4ème place au Hip Hop Internationale France et la 1ere place au Hip Hop Kontest.

Quels cours donnes-tu à Markadas ?

Je donne plusieurs cours pour tous les âges : Ragga, Hip hop, Zumba boxe, Street Dance, Rock Sauté, Girly, etc.

Continues-tu as te former ?

Bien sûre ! Je suis toujours en quête d’apprentissage pour mes élèves mais aussi pour moi en tant que danseuse. Je participe régulièrement à de nombreux stages. Par exemple, j’ai eu l’occasion de prendre des cours au Broadway Dance Center en 2016 et à l’Urban Dance Camp en 2017. Les voyages, les rencontres, l’apprentissage contribuent à nous construire en tant que professeur et danseur. En parallèle, je suis également un Deust Agent de développement d’un club sportif.

Qu’est-ce qui t’a motivé à devenir prof de danse ?

J’ai opté pour la danse après m’être orientée dans le design et l’histoire de l’art et m’être vite aperçue que ça ne me correspondait pas. Celine estevez m’a donné l’opportunité de suivre une formation pour devenir professeur de danse et j’ai accepté. Même si cela pouvait être dur, ma formatrice ma réellement donné envie de faire de ma passion mon métier. Mon vécu en tant que danseuse amatrice m’a aussi motivé à devenir professeur et à acquérir une bonne pédagogie.

Y’a t’il des événements ou des personnes qui t’ont marqué et qui t’influencent dans ton métier ?

Il y a bien entendu des personnes qui nous marquent d’une façon ou d’une autre. Je peux notamment citer Virginie, ma première prof de danse, qui m’a fait aimer la danse et donné envie de continuer. Il y a aussi Elodie, professeur à Markadas, qui m’a permis de vivre une aventure extraordinaire avec le Mégacrew MRG. Je m’inspire aussi de grands danseurs du Millénium et de My way dance center, de Nika Kljun et d’autres que j’ai pu rencontrer lors de stages comme Kaellynn harris, Keone et mariel Madrid, etc. qui ont une excellente pédagogie.

Plusieurs événements m’ont aussi marqué :

  • mon premier gala en tant que professeur,
  • la premiere scène du championnat d’europe que nous avons fait mais aussi la finale d’HHI 2017 qui ont été très forts en émotions,
  • des entrainements en commun avec The Link. Même si nous étions en concurrence, nous avons noué des liens très forts,
  • l’Urban Dance Camp qui ma donner la volonté de ne jamais arrêter et de constamment évoluer.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ce métier ?

Transmettre une passion et permettre à des personnes de tout âge de venir passer un bon moment. J’aime aussi le fait de pouvoir redonner confiance à certaines personnes peu à l’aise avec leur corps et de faire tomber la timidité d’autres. J’adore faire progresser les élèves et faire ressortir leurs capacités. Voir les enfants ne plus vouloir quitter le cours, prendre des fous rires avec les adultes et les ados, danser pour des oeuvres caritatives et faire des rencontres sont plein de petites choses qui font que j’aime mon métier.

Quelles sont selon toi les qualités indispensables pour devenir prof de danse ?

Je dirai : la sociabilité, la patience, la détermination, la créativité et une grande imagination !

Peux tu nous dire deux mots sur ton expérience au sein du MRG ?

Le MRG m’a permis de vivre une vraie aventure humaine et de me construire en tant que danseuse. Je n’oublierai jamais cette expérience ! Même s’il a fallu faire face à quelques difficultés et sacrifices (nombreux entrainements, fatigue, etc.) j’ai rencontré de belles personnes avec qui je veux continuer de collaborer. Le MRG m’a forgé et m’a permis de prendre mon envol dans la danse.

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour les prochaines années ?

De danser le plus longtemps possible, de faire de belles rencontres, de voyager, de réaliser mes projets et pourquoi pas, de participer à des castings.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Développeur web à Lyon MARKADAS © 2020

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Aller à la barre d’outils