Zoom sur… La Biennale de la Danse 2018 !

Un Evènement Lyonnais

Cette année, comme chaque année paire, a eu lieu la 18ème édition de la Biennale de la Danse, événement exclusivement lyonnais. Tous les deux ans, la Biennale permet ainsi à différents artistes d’exposer leurs talents, que ce soit du mouvement de la danse, des arts ou encore du cinéma. La Biennale offre également aux rues de Lyon un époustouflant défilé tourné autour d’un thème différent à chaque fois.

Créé en 1984, cet événement a toujours eu un franc succès, notamment en 1990 où celui-ci était consacré à  « Un siècle de danse aux Etats-Unis ». C’est cette année que la Biennale a pris un essor international. C’était la première fois qu’un festival regroupait tous les grands créateurs américains et montrait toutes les grandes écoles qui ont nourri la danse au XXème siècle.

Un défilé sur le thème de la Paix

La Biennale de cette année a débutée le mardi 11 septembre et s’est terminée le dimanche 30 septembre 2018. De nombreuses manifestations tels que des ateliers thématiques, des spectacles, des initiations, des conférences,… ont été présentées dans différents lieux culturels de la région lyonnaise.

Le dimanche 16 septembre a eu lieu le fameux Défilé, dont le thème choisi était la Paix, car le 8 de « 2018 » lie plusieurs événements :

  • 1848 : 170e anniversaire de l’abolition de l’esclavage
  • 1918 : 100e anniversaire de l’Armistice
  • 1948 : 70e anniversaire de la Déclaration des Droits de l’Homme
  • 1968 : 50e anniversaire de l’assassinat de Martin Luther King

Ce thème a rassemblé 4500 danseurs amateurs encadrés par 200 professionnels et a été apprécié par 250 000 spectateurs.

Kader Attou, grande figure du Hip Hop

Les 26 et 27 septembre le Théâtre de Villefranche sur Saône a accueilli Kader Attou, chorégraphe très connu notamment pour son spectacle « The Roots » qui est un mélange de danse Hip Hop, danse Kathak et danse contemporaine. Il aime particulièrement créer des liens, partager, construire des ponts entre les différences, c’est pourquoi « The Roots » était avant tout « une aventure humaine, un voyage ».

Cette année lors de la Biennale il a présenté « Allegria ». A travers ce spectacle, Kader Attou et ses danseurs nous entraînaient dans une démarche onirique qui cherche la poésie « partout où elle se trouve », dans le corps des danseurs, dans le quotidien mais aussi dans la violence du monde actuel.

 

Le talentueux lyonnais Mourad Merzouki

Une autre figure du Hip Hop, Mourad Merzouki a présenté son oeuvre « Vertikal » à la Maison de la Danse du 14 au 27 septembre 2018. A travers son spectacle, il a fait décoller ses danseurs par l’intervention de dispositifs aériens. Selon Mourad, « le rapport au sol, primordial pour le danseur hip hop, est fondamentalement modifié. Les jeux de contact entre les interprètes sont bousculés : le danseur est tour à tour socle et porteur ou au contraire voltigeur ». Il a réalisé ainsi un véritable jeu de contre-poids et d’orientation avec ses danseurs.

A tous les amoureux de la danse, rendez-vous en 2020 pour la 19ème édition de cet incontournable événement !! 

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Développeur web à Lyon MARKADAS © 2018

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Aller à la barre d’outils